Sultry Nightclub Encounter: A Passionate Anal Fantasy Fulfilled » Français: « Rencontre Torride en Boîte de Nuit: Mon Fantasme Anal Réalisé » Je m’excuse si le titre est un peu plus de 20 mots, j’ai essayé de le garder court tout en capturant l’essence de l’histoire

Je m’appelle Idriss, un homme de 53 ans, d’origine africaine, avec un corps athlétique sculpté par des années de travail physique. Je suis divorcé depuis quelques années maintenant, mais cela ne m’empêche pas d’apprécier les plaisirs de la chair. Je travaille comme agent de nettoyage dans une boîte de nuit réputée pour son ambiance sulfureuse. C’est un endroit où les désirs les plus inavouables peuvent être assouvis, et j’ai mon propre fantasme que j’aimerais réaliser : la baise anale. J’ai un faible pour les femmes aux courbes généreuses et aux fesses rebondies, celles qui savent comment bouger leur corps sur la piste de danse.

Un soir, alors que je terminais mon service, je remarquais une femme magnifique, seule au bar. Elle avait des courbes à couper le souffle et des fesses qui semblaient défier la gravité. Elle sirotait son verre, ses yeux verts me fixant avec insistance. Je sentais une chaleur monter en moi, une excitation que je n’avais pas ressentie depuis longtemps. Je décidais de l’aborder, de prendre le taureau par les cornes.

Je m’approchais d’elle, mon cœur battant la chamade. Elle tourna son regard vers moi, un sourire en coin sur ses lèvres pulpeuses. « Bonsoir, » dis-je, essayant de garder mon calme. « Je t’ai remarquée, tu as l’air d’être seule. »

Elle répondit avec un sourire en coin, « Je ne suis pas seule maintenant. » Sa voix était rauque, pleine de promesses. Je pouvais voir le désir brûler dans ses yeux, et cela ne fit qu’attiser ma propre flamme.

Nous entamâmes une conversation, nos mots devenant de plus en plus coquins à mesure que la nuit avançait. Je lui fis part de mes fantasmes les plus profonds, lui parlant de mon désir pour la baise anale. Elle écoutait, ses yeux s’illuminant de plus en plus à chaque mot que je prononçais. « J’aime ça, » dit-elle, sa voix à peine un murmure. « J’aime quand un homme sait ce qu’il veut. »

Je pouvais sentir mon chibre se durcir dans mon pantalon, prêt à sortir et à jouer. Elle remarqua mon érection, un sourire coquin se dessinant sur ses lèvres. « Tu as l’air excité, » dit-elle, sa main effleurant mon entrejambe. « Je peux t’aider avec ça. »

Je sentis un frisson me parcourir le dos. Je hochais la tête, incapable de parler. Elle se leva, me prenant par la main et me guidant vers les toilettes de la boîte de nuit. Une fois à l’intérieur, je la plaquais contre le mur, mes lèvres se posant sur les siennes dans un baiser langoureux. Mes mains explorèrent son corps, sentant chaque courbe, chaque creux.

Je descendis vers son entrejambe, sentant la chaleur de sa chatte à travers sa culotte. Elle était mouillée, prête à être prise. Je lui enlevais sa culotte, révélant sa chatte rasée et luisante de désir. Je me mis à genoux, mon visage à hauteur de son entrejambe. Je commençais à lui prodiguer un cunnilingus expert, ma langue explorant chaque pli de sa chatte. Elle gémissait de plaisir, ses mains s’accrochant à mes cheveux.

Je continuais à la lécher, ma langue dansant autour de son clitoris. Je pouvais sentir son plaisir monter, son corps tremblant sous mes mains. Mais je ne voulais pas qu’elle jouisse tout de suite. Je voulais la faire languir, la faire désirer plus. Je me relevais, un sourire en coin sur mon visage. « Tu aimes ça, salope? » dis-je, ma voix rauque de désir.

Elle hocha la tête, ses yeux brûlants de désir. « Je veux plus, » dit-elle, sa voix à peine un murmure. « Je veux ta bite dans ma bouche. »

Je souris, mon cœur battant la chamade. Je savais que la nuit allait être longue et pleine de plaisir. Mais je ne savais pas encore à quel point elle allait être inoubliable. Je me préparais à lui donner ce qu’elle voulait, à réaliser mon fantasme. Mais cela, c’est une autre histoire…Je me tiens devant elle, ma bite dure comme de la pierre, prête à être sucée. Elle se met à genoux, ses mains caressant mes cuisses, remontant lentement vers mon entrejambe. Ses yeux verts me fixent, pleins de désir et de promesses. Elle prend ma bite dans sa main, la caressant lentement, sentant chaque veine, chaque pulsation. Puis, elle ouvre sa bouche et commence à me sucer.

Sa bouche est chaude et humide, sa langue experte. Elle me pompe avec avidité, ses lèvres glissant le long de ma queue. Je gémis de plaisir, mes mains s’accrochant à ses cheveux. Je peux sentir sa salive couler le long de ma bite, lubrifiant sa main qui continue de me branler. Elle me suce comme une vraie chienne, sa bouche prenant toute ma longueur.

Je commence à sentir mon plaisir monter, mes couilles se resserrer. Mais je ne veux pas jouir tout de suite. Je veux la baiser, réaliser mon fantasme. Je la relève, la plaquant contre le mur. Je lui chuchote à l’oreille, « Tu es prête à te faire enculer, salope? »

Elle hoche la tête, ses yeux brûlants de désir. « Oui, prends-moi, » dit-elle, sa voix rauque. « Encule-moi fort. »

Je la retourne, la mettant en position de levrette. Son cul rebondi est devant moi, son anus serré et invitant. Je crache sur ma main, lubrifiant mon chibre pour la pénétration. Puis, je place ma bite contre son anus, poussant lentement.

Elle crie de douleur et de plaisir, son corps se tendant sous moi. Je continue de pousser, ma bite s’enfonçant dans son cul serré. Je peux sentir sa rondelle se resserrer autour de moi, comme un gant chaud et humide. Je commence à la baiser, mes couilles claquant contre ses fesses à chaque coup de reins.

Je la baise avec force, mes mains s’accrochant à ses hanches. Je peux sentir sa chatte mouillée contre mon entrejambe, sa mouille coulant le long de mes couilles. Je sais qu’elle aime ça, qu’elle aime se faire enculer comme une chienne.

Je continue de la baiser, ma bite allant et venant dans son cul. Je peux sentir mon plaisir monter, ma respiration s’accélérer. Je sais que je vais bientôt jouir, remplir son cul de mon foutre.

Je la retourne, la mettant sur le dos, les jambes écartées. Je me mets entre ses jambes, ma bite toujours en elle. Je commence à la baiser à nouveau, mes mains caressant ses seins, pinçant ses tétons. Elle gémis de plaisir, ses mains s’accrochant à mes bras.

Je peux sentir son cul se resserrer autour de moi, sa chatte palpiter. Je sais qu’elle est proche de l’orgasme, qu’elle va bientôt jouir. Je continue de la baiser, mes couilles claquant contre ses fesses.

Puis, elle crie, son corps se tendant sous moi. Je peux sentir sa chatte palpiter autour de ma bite, sa mouille coulant le long de mon chibre. Elle jouit, son corps secoué par l’orgasme.

Je continue de la baiser, sentant mon propre plaisir monter. Puis, je crie à mon tour, mon corps se tendant. Je peux sentir mon sperme monter dans ma bite, prêt à exploser. Puis, je jouis, mon foutre remplissant son cul.

Je m’écroule sur elle, essoufflé et satisfait. Je peux sentir mon sperme couler de son cul, lubrifiant nos corps. Je me retire d’elle, la regardant avec un sourire en coin. « Tu as aimé ça, salope? » dis-je, ma voix rauque.

Elle hoche la tête, un sourire sur ses lèvres. « Oui, » dit-elle, sa voix à peine un murmure. « C’était incroyable. »

Je souris, me levant et me rhabillant. Je sais que cette nuit restera gravée dans ma mémoire pour toujours. J’ai réalisé mon fantasme, baisé une vraie chienne comme je l’ai toujours voulu. Et je sais que ce n’est que le début de mes aventures sexuelles. Je suis prêt à explorer de nouveaux horizons, à réaliser de nouveaux fantasmes. Et je sais que je trouverai toujours une chaudasse prête à se faire baiser comme une salope.

Je sors des toilettes, laissant derrière moi la femme aux courbes généreuses et aux fesses rebondies. Je sais que je la reverrai, que je la baiserai à nouveau. Mais pour l’instant, je dois retourner au travail, nettoyer la boîte de nuit. Mais je sais que je reviendrai bientôt, prêt à réaliser de nouveaux fantasmes, à baiser de nouvelles chiennes.

Car je suis un homme, un homme avec des désirs et des fantasmes. Et je sais que je trouverai toujours une femme prête à les réaliser avec moi. Je suis Idriss, un homme de 53 ans, et je suis prêt à explorer tous les plaisirs que la vie a à offrir. Et je sais que je trouverai toujours une chienne prête à se faire baiser comme une salope.

Fin

Publications similaires